Bactérie mortelle E. Coli : L’autorité allemande admet ses défaillances

Publié le par Julie

Au 8 juin dernier, la bactérie E. Coli avait fait 25 morts et 2400 personnes infectées. L’Allemagne, pays le plus touché, est toujours à la recherche d’indices sur la souche de cette bactérie mortelle. Concombres, graines germées ont tous étaient incriminés mais rien. La cause reste méconnue, ce qui ne manque pas de déplaire aux allemands, qui accusent les autorités allemandes d’un manque de gestion.


Mercredi 8 juin, le ministre fédéral de la santé allemande, Daniel Bahr, annonce une baisse de nouveaux cas de contamination, ce qu’il considère comme un motif d’espoir. Il reconnait ensuite les fautes de gestion, de communication et de coordination entre son système fédéral et les différents ministres dans chaque Land. Le ministre avance encore :

"Malheureusement, nous nous attendons à d’autres décès".

Pour rappel Daniel Bahr a décliné l’offre des spécialistes en ce qui concerne la proposition de la création d’une police de l’épidémie fédérale sur le modèle des Etats-Unis.


John Dalli, commissaire européen à la santé avait fait part de ses critiques aux autorités allemandes. Il reprochait à l’Allemagne un manque de structuration et de faire de cette épidémie une ‘psychose’. Il avait aussi incité l’Allemagne à collaborer avec des spécialistes étrangers pour accélérer l’identification de la source de l’épidémie qui a atteint principalement la région d’Hambourg.


Source : http://www.lefigaro.fr/sante/2011/06/08/01004-20110608ARTFIG00685-l-allemagne-admet-des-erreurssur-la-bacterie.php

Publié dans Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article